Compara_mea_250x250

BINCKBANK

Grâce à ses tarifs avantageux, BinckBank a déjà séduit quelques 10 000 clients en France et plus de 370 000 dans l’ensemble de l’Europe, ce qui représente une bonne performance si l’on prend en compte son arrivée tardive dans le domaine du courtage en ligne, puisqu’il n’est apparu qu’en 1999, seulement aux Pays-Bas, dans un premier temps.
Il explique lui-même son succès dans son slogan : « Simplement courtier, tellement moins cher », qui résume bien son orientation, à savoir proposer des services élémentaires afin d’afficher les prix les plus bas du marché, il revendique ainsi des tarifs jusqu’à 82 % inférieurs à ceux de ses concurrents. En effet, les offres y sont très simples, puisqu’il n’existe pas de différence de tarification entre les divers profils d’investisseurs, aucune formule préétablie n’y est proposée. De plus, les frais sont réduits à leur plus simple expression puisque BincKBank ne perçoit aucun frais d’abonnement, l’ouverture et la fermeture d’un compte titres sont entièrement gratuites et il n’est exigé aucun dépôt minimum. Les droits de garde sont également offerts et, par conséquent, seuls les frais de courtage sont perçus, ceux-ci s’élèvent, pour un ordre passé sur le marché de Paris, Amsterdam, Bruxelles ou Lisbonne, à 2,50 € pour un ordre dont le montant est compris entre 0 € et 1 000 €, à 5 € si la valeur de celui-ci est comprise entre 1 000 et 5 000 €, à 7,50 € pour un investissement de 5 000 € à 7 500 €, et enfin à 10 € si celui-ci  est compris entre 7 500 € et 10 000 € ; au-delà de ce seuil, les frais de courtage augmentent de 12,50 € à chaque fois que le montant de la transaction franchie un nouveau palier de 100 000 €. Concernant les autres places financières européennes, une somme fixe de 15,00 € est retenue, à laquelle vient s’ajouter un prélèvement de 0,15 % du montant de l’ordre au titre des frais de courtage. Pour les opérations enregistrées sur le marché américain, le montant fixe retenu est de 15 $, et pour celles effectuées à la bourse canadienne, celui-ci est de 15 $ canadiens ; dans chacun de ces deux derniers cas, il faut bien entendu ajouter 0,15 % du montant de la transaction.
BinckBank propose, par l’intermédiaire de sa plate-forme Internet, l’ensemble des outils nécessaires à la gestion de son portefeuille, c’est-à-dire une interface permettant de passer des ordres en temps réel, ainsi que de visualiser les cotations en direct pour l’ensemble des marchés ; il faut cependant verser 3 € mensuels afin d’accéder à ce service pour ce qui concerne les marchés américains, ou encore les outils graphiques permettant d’analyser l’évolution des valeurs. Il est également important de noter qu’aucune prestation visant à guider l’investisseur dans ses placements n’est prévue.
Le succès de BinckBank repose essentiellement sur ses tarifs agressifs, qui permettent d’obtenir le maximum de rendement, il faut toutefois noter que si cette offre peut être intéressante pour les épargnants ne disposant pas d’un capital élevé, les services de ce courtier sont à éviter pour les néophytes, l’absence d’accompagnement pouvant constituer un réel danger lors de leur phase d’apprentissage.

Compara_mea_250x250
Les courtiers sur internet


les derniers articles
Archives


interwiews des acteurs

TAG du courtage